•  
  •  
  • Un ami vous recommande ...
Accueil > Les spectacles 2019-2020 > Solo clownesque et marionnettes à gaines au Musée Théâtre Guignol

Solo clownesque et marionnettes à gaines au Musée Théâtre Guignol

Dimanche 15 septembre à 16h au Musée Théâtre Guignol, théâtre de verdure

Spectacle gratuit dans le cadre du lancement de saison du Musée Théâtre Guignol

Renseignements Musée Théâtre Guignol - 04.78.57.57.40

Solo clownesque et marionnettes à gaine

Chronique de la vie d'un immeuble par une concierge et ses 20 locataires...
Gigi Berthion est gardienne d'immeuble et le public aux premières loges. Un chat écrasé, un incendie, une chute dans l'escalier, une finale de match de foot interrompue au moment du tir au but ... Ca ressemble à un drame et c'est une comédie ! « 12 rue d'la Joie» interroge avec humour notre aptitude à vivre ensemble. Les petites choses de la vie prennent un relief joyeux sous les mains expertes de Gigi, une illusionniste à la fraîcheur contagieuse !
Ce spectacle a bénéficié du soutien du Conseil Général de l'Hérault, de L'espace Lutéva à Lodève (34), de La Ville de Lodève (34) et de l'A.N.P.E.

LA PRESSE EN PARLE
« Une histoire désopilante et bourrée d'humanité, interprétée par une comédienne au naturel confondant, habitée par une jubilation contagieuse. A ne manquer sous aucun prétexte. »
Ouest France, festival Méliscènes, 25/03/2003

« Mungo, à voir tout de suite ! Déjà Isabelle, elle a une tronche que même Almodovar (Pedro-cinéma/Espagne/XXème siècle), il en aurait eu le souffle coupé. Y'a pas, le physique, ça influence. Bon, et avec ça la voix.
Peut-être à cause du micro tournesol qui lui pend au front, peut-être rien qu'avec ses dons naturels, elle amuse et exaspère. On avait déjà apprécié son humour en tant que « dresseuse et montreuse de légumes » des ZANIMO , son ancienne compagnie. Bref, elle ne passe pas inaperçue. Et c'est tant mieux.
« 12 Rue d'la Joie » est une perle, brillante, pleine et ronde, rayonnante. Va savoir pourquoi certains spectacles restent ainsi suspendus dans l'air alors même qu'ils prennent tous les risques, mélangent les genres, affichent ouvertement leur fragilité, dévoilent sans honte leurs bricolages ... peut-être que c'est justement pour ça. Il nous amuse et ne nous gonfle pas de fausses prétentions. »
Extrait de « Karagöz », le journal du Festival Mondial de la Marionnette septembre 2003, Charleville Mézières

 

 

 

https://youtu.be/L4vEOW__xAM